glider1glider1glider2
glider2glider2glider2
glider3glider3glider1
glider4glider4glider4
logo news logo news logo news logo news

Merci de votre visite en ce Samedi 24 Juin 2017!

Nouveauté sur votre site ADF! Si vous êtes membre de notre Amicale et après être entré dans l'Espace Membre, à côté des photos, retrouvez le nouveau lien Télécharger qui vous permet d'afficher la photo originale en haute résolution dans un onglet suivant... Bonne utilisation...



BREST-MENTON: La Diagonale Royale...



Etude d'itinéraire par Gilbert Jaccon



Pour l'albatros, 1050 km séparent Brest de Menton. Son vol passe à la verticale de Redon, Thouars, Guéret, Clermont-Ferrand, Valence, Die et Colmars, au pied du col d'Allos. Le chemin préféré du Diagonaliste traverse Josselin, Angers, Châteauroux, Montluçon, Roanne, St-Etienne, Valence, Die, Château-Arnoux et Nice. Il mesure 1350 km et la dénivelée totale dépasse 10.000m, avec les cols du Grand Bois, de Cabre et de Toutes Aures.





Sur cette carte, la zone ombrée couvre l'ensemble de l'espace parcouru par les 32 itinéraires homologués ou programmés en 1994 et 1995. La distance calculée qui sépare BREST de MENTON - ou vice versa pour 3 itinéraires - varie de 1335 à 1480 km. Plus de la moitié des diagonalistes ne se contentent pas de rechercher une trajectoire aussi tendue que celle de l'albatros. Certains pimentent leur aventure d'une chasse aux sites BCN-BPF, d'autres la corsent d'une ascension du Mont-Ventoux ou de la Bonnette. Quelques-uns s'efforcent de se reposer quelques instants au gîte FFCT de Courpière ou n'hésitent pas à allonger leur parcours d'une cinquantaine de kilomètres pour "faire la bise" à un oncle ou une cousine. Les cartes qui suivent, tout en illustrant ces parcours quelques peu erratiques, mettent bien en évidence la variété des trajectoires empruntées pour réaliser cette Diagonale Royale.





Analyse des itinéraires


  1. De Brest à la Loire

    Quasi-unanimité dans le choix du parcours entre Brest et Josselin (km.175), par Landerneau-Sizun-Carhaix-Silfiac et Pontivy. Quatre itinéraires seulement quittent la capitale bretonne par le pont Albert Louppe et Le Faou, où 3 prennent une trajectoire parallèle à la précédente - mais plus accidentée - par Pleyben, Gourin, et Malestroit.

    A Josselin, deux routes sont utilisées à peu près à égalité pour atteindre la Loire, à Ancenis (km. 315) par Redon et Blain, ou à Angers - Ponts-de-Cé (km.355) par Châteaubriant et Candé.

    L'itinéraire par Rennes, Laval, La Flèche et Tours qui prépare le contournement du Massif Central par le nord, est une alternative intéressante. La route du sud par Quimper, Hennebont et Auray, peut être utilisé dans l'hypothèse d'un passage imposé par Nantes. Mais dans l'un et l'autre de ces deux cas, les routes empruntées sont à très fort trafic.

    Les points de traversée de la Loire s'étirent sur plus de 200 km entre Nantes et Tours.

  2. Entre la Loire et le Rhône, la traversée du Massif Central

    Après la traversée de la Loire, on observe une véritable explosion des itinéraires, qui prennent quelquefois des directions inattendues (non représentées sur la carte pour lui conserver toute sa lisibilité).

    L'itinéraire le plus septentrional suit la vallée du Cher jusqu'à Vierzon puis passe par Bourges, Moulins et Varennes-sur-Allier.

    Un gros tiers des parcours (12 sur 32) emprunte une route nord par les vallées de la Loire de la Vienne jusqu'à L'Ile-Bouchard, puis de l'Indre entre Châtillon et la Châtre, traverse le Cher à Montluçon et l'Allier à Varennes, avant de retrouver la Loire à Roanne. Itinéraire marqué par l'interminable toboggan des collines berrichonnes, secteur sans aucun doute le plus difficile de la Diagonale. L'accès au Rhône passe par St-Etienne et le col du Grand Bois.

    Un petit tiers (9 sur 32), faisant fi des obstacles, s'engage dans une trajectoire aussi linéaire que possible par Thouars, Poitiers et ses environs (Futuroscope), Guéret, la région de Clermont-Ferrand (y compris le col de la Ventouse, Riom, Combronde), Ambert, puis St-Etienne ou Yssingeaux et St-Agrève.

    Deux itinéraires en plein coeur du Massif Central sont empruntés: l'un passe par Limoges, Bort-les-Orgues, St-Flour et Vallon-Pont d'Arc (3 sur 32); l'autre passe par Brive, Millau et Nîmes (2 sur 32). Prudence, ces itinéraires sont très montagneux!

    fichier BM-quart-alpin_transparent.gif

  3. Après le Rhône, les cols et vallées alpines

    Le dernier quart du parcours donne lieu à une rapide convergence des trajectoires dès la traversée du Rhône: 22 itinéraires sur 32 passent par la vallée de la Drôme, Die et le col de Cabre. A Barrême, comme à Josselin, le flot se répartit en deux parts d'égale importance: l'une (12 sur 25) continue sur la route Napoléon (paysages superbes, à découvrir au moins une fois dans sa vie) vers Castellane et Grasse (ou Gréolières et Vence), tandis que l'autre (11 sur 25) prend la N202 vers St-André-des-Alpes pour rejoindre au plus vite la vallée du Haut-Var par route plus facile que la "Napoléon". Trois itinéraires seulement sur 32 évitent Nice: deux rejoignent Menton par Tourret et la Turbie, le dernier, après la Bonnette, n'hésite pas à gravir les cols du Turini et du Castillon!




Distances


Les 32 distances calculées s'échelonnent de 1336 à 1488 km avec une médiane de 1385 km, qui laisse présager une distance réelle plus courte que la valeur "réglementaire" de 1400 km...

La moitié inférieure réunit les trajectoires les plus tendues et les plus homogènes.L'itinéraire le plus utilisé (par Angers, Montluçon, St-Etienne, Valence, Sisteron, Barrême, 1350 km) est plus court d'une dizaine de km que l'itinéraire par Ancenis, Guéret, Clermont, Ambert et St-Agrève, pourtant plus proche de la trace directe. Les parcours montagneux ne sont pas économiques en kilomètres. Une autre preuve en est que l'itinéraire le plus septentrional par Rennes, Tours et Vierzon à une longueur de 1348 km seulement. Intéressant, pour qui ne craint pas les routes nationales et les camions...



Relief et dénivelée


La dénivellation cumulée mesurée avec un compteur-altimètre AVOCET 50 par Francis POUZET lors de sa Diagonale de Menton à Brest en 1995 atteint 12.000m, pour une distance effectivement parcourue de 1382 km sur un itinéraire direct et assez montagneux par le sud de la Drôme et la haute Ardèche. Il est probable que la dénivelée sur le parcours par les vallées ne dépasse pas 10.000m, en raison du long secteur à peu près plat entre Châteaubriand et l'Ile-Bouchard. Mais, comme les deux autres diamétrales (Strabourg-Hendaye et Dunkerque-Perpignan), Brest-Menton est une Diagonale "relevée" !



Délai et nombre d'étapes


Le délai est de 116 heures, soit 4 fois 24 heures + 20 heures, ou encore 5 étapes journalières de 280 km. Avec une moyenne de route de 18 km/h soit 16 heures de selle par jour, pauses ravitaillement comprises, un départ à 5h00 le jour J1 permet de s'arrêter chaque soir à 21h, de se reposer 8h chaque nuit et d'arriver le jour J5 avec un délai de sécurité de 4 heures. La programmation de cette Diagonale est donc simple. On prendra soin toutefois de tenir compte du relief et d'ajuster la longueur des étapes en conséquence.

Par ailleurs, il n'est pas équivalent d'aller de Brest à Menton ou d'effectuer la route inverse, fût-elle identique. La dominante des vents d'ouest incite les Diagonalistes à la plus grande sagesse. Rares sont ceux qui prennent le départ de Menton pour une première Diagonale. Les chiffres sont très significatifs: de 1990 à 1995 inclus, on ne compte que 6 réussites sur Menton-Brest (1 par an en moyenne) contre 87 sur Brest-Menton (plus de 14 par an en moyenne). Manifestement Menton-Brest est une Diagonale qui fait peur et les audacieux sont tous des candidats au Super Palmarès.



Traversée des agglomérations


Sur ce point, les deux écoles sont bien représentées. Il y a ceux qui n'hésitent pas à traverser les villes d'importance de part en part - il semble que cette tendance soit majoritaire - et il y a les autres qui évitent résolument les zones urbaines, parfois au prix d'une bonne dizaine de kilomètres supplémentaires. Si certaines villes sont faciles à éviter, par exemple Angers avec la rocade de Bouchemaine ou Valence en suivant la rive droite du Rhône jusqu'à Charmes, d'autres sont presque incontournables. C'est le cas de Saint-Etienne et de Nice. Reste une solution: programmer leur traversée à une heure favorable c'est-à-dire en soirée ou très tôt le matin. Tout devient alors beaucoup plus facile, surtout quand c'est toujours tout droit, comme pour la capitale des Verts.



Pour conclure


Bonne route et surtout bon vent, ami Diagonaliste. Quel que soit ton itinéraire, Eole sera ton compagnon, ami ou adversaire. C'est lui qui décidera de ton succès. S'il t'est contraire, accroche-toi en pensant à tous ceux qui ont parcouru avant toi cette Voie Royale et plus particulièrement à ceux qui l'on ouverte il y a désormais trois-quart de siècle, Georges GRILLOT et Roger COIFFIER (récit de leur odyssée disponible par courriel: fichier pdf de 495 ko en adressant un mail à :

Pour cela, contactez Gilbert Jaccon





COMPLEMENTS (extraits des Etudes "Routes interdites et Chemins conseillés" et contributions des diagonalistes)


  1. Pour les entrées/sorties de Brest et de Menton, suivre le lien vers le plan de Brest et le plan de Menton

  2. Eviter la N151 entre Le Blanc et Argenton-sur-Creuse

    Carte Michelin 68, 232 et 238 (anciennes) ou 317 et 323 - 518 et 519 (nouvelles)

    "Lors de Brest-Menton, j'ai, comme beaucoup d'entre nous, emprunté la N151 entre Le Blanc et Argenton-sur-Creuse. Pour éviter ce cauchemar, car il s'agit bien d'un piège, j'ai étudié la carte et je te livre mes conclusions: Il faut impérativement passer ailleurs!" (Alain SEVERIN).

    La proposition d'Alain est représentée en traits interrompus sur cette carte schématique

    BM-RICC01_transparent.gif

    Au départ de Châtellerault, prendre la D725 vers La Roche-Posay, puis D750, Tournon-St-Pierre - D60 Douadic - D17, D20, D46 Saint-Gaultier. Choisir alors soit la D927 jusqu'à Argenton, soit la D48 en rive gauche de la Creuse, plus tranquille mais plus longue de 1,5 km.

    Après Argenton, rejoindre Aigurande par la D48, Pommiers et le petit col du Pilori (252 m, au croisement de la D38). La distance de Châtellerault à Argenton par l'itinéraire normal (Angles, Le Blanc, N151) est long de 90 km. La distance est exactement la même par l'itinéraire proposé, en prenant la D927 entre St-Gaultier et Argenton.

    Nous signalons à ceux que le pilotage fin ne rebute pas qu'il existe une petite route sans numéro permettant de raccourcir de près de 2 km la distance entre La Roche-Posay et Yzeures-sur-Creuse (à droite, à une grosse centaine de mètres après le pont sur la Creuse à la sortie La Roche).

    Cet itinéraire est bien évidemment utilisable dans le sens Aigurande-Châtellerault.

    Alain SEVERIN ne nous a pas donné d'indications sur le relief. Un examen de la carte IGN au 1/100.000 laisse penser que la dénivellation cumulée par la variante serait plutôt inférieure à celle du projet " normal ". A vérifier sur le terrain, avec une montre adéquate !

  3. A suivre

    Entre Brest et Menton, les pièges sont innombrables et les chemins tranquilles sont multiples

    Si, comme Alain SEVERIN, vous connaissez l'une de ces routes interdites ou infréquentables, ou l'un des ces chemins bucoliques qui effacent la fatigue, prenez tout de suite votre clavier ou votre plume!

  4. Piste cyclable à Nice

    Dans une contribution datée du Mardi 1er Avril 2008 (hors poisson d'Avril), Michel Mélot, sariste à Nice, nous fait part de la toute nouvelle présence de pistes cyclables à Nice. Michel communique ces infos pour celles et ceux qui arrivent ou partent de Menton et que la traversée de Nice peut effrayer à cause de la circulation.

    1. Dans l'axe Ouest-Est, le long de la mer. A partir de l'hippodrome de Cagnes sur mer, il est possible de prendre une piste cyclable en grande partie sécurisée notamment sur le pont Napoléon III, le passage devant l'aéroport et la promenade des Anglais jusqu'au port de Nice.

    2. Dans l'axe Nord-Sud, une nouvelle piste part de l'aéroport pour rejoindre le pont Charles Albert commune de Gilette 25 kilomètres au nord de Nice, le long du Var et de la voie rapide D6202bis, l'ex N202 maintenant rebaptisée D6202 restant chargée en circulation.

    Michel précise que ces deux réalisations ne sont pas encore complètement terminées, il manque encore de petites portions et surtout une signalétique efficace. Surveillez cette page, des cartes précises y seront ajoutées dès que possible...

  5. Différence entre les corniches...

    Suite à un message relatif à des travaux vers le col d'Eze (message maintenant obsolète...), Alain Schauber rappelle les différences entre les trois corniches. Ecoutons-le quelques instants...

    1. La Basse Corniche passe par Beaulieu et Monaco et n'est pas dénuée de bosses. En particulier, on n'évite pas la remontée après Monaco. Peut s'envisager en cas d'arrivée ou de départ dans une période de faible circulation (nuit, petit matin, etc...)

    2. La Moyenne Corniche monte à Eze-Village, plonge sur Monaco, remonte avant de replonger sur Menton. Sans doute la plus casse-pattes, et la circulation reste importante, surtout vers Monaco. A faire quand on a déjà essayé les autres...

    3. La Grande Corniche passe par la Turbie et monte le plus haut (530 m) , mais ne monte qu'une fois, donc le dénivelé total n'est pas désavantageux. Et à partir de la Turbie, dans un sens comme dans l'autre, ça descend! De plus, on domine la côte de haut, c'est magnifique, et la circulation y est relativement moindre. La variante indiquée plus haut (départ par la Moyenne Corniche puis bifurcation vers la Turbie) monte un peu moins haut et offre l'avantage de voir la Méditerranée plus rapidement, alors que sur la Grande Corniche on ne la voit qu'au bout de 6 km (au col des 4 chemins).

    Accès aux différentes Corniches:

    1. De Menton, tous les départs sont identiques (direction Nice). Ensuite, on choisit entre Monaco (Basse et Moyenne Corniches) et la Turbie (Grande Corniche).

    2. De Nice, on peut se simplifier la chose en évitant le centre ville et en allant jusqu'au vieux port (tout au bout de la Promendade des Anglais, accès par la piste cyclable décrite le 1er avril par Michel Mélot, qu'on peut prendre dès avant Nice et qui suit le bord de mer) puis:

    3. Pour la Basse Corniche, faire le tour du port et continuer vers Beaulieu

    4. Pour la Moyenne Corniche et la Grande Corniche: au milieu ou au bout du petit côté du rectangle (forme du port), partir dos à la mer vers la gauche et suivre les panneaux (Moyenne Corniche au bout de 500m à droite, Grande Corniche au bout de 1200m à droite, le "à droite" s'entendant dos à la mer) Soyez attentifs, il y a des panneaux pour les 3 Corniches, mais pas toujours très visibles. Là aussi, l'option départ Moyenne Corniche puis bifurcation vers la Turbie est avantageuse, car on quitte Nice plus vite et on s'élève immédiatement.

  6. Traversée d'Angers

    Beaucoup de Diagonalistes qui effectuent cette Diagonale font le choix de passer par Angers ou son contournement. En tant qu'angevin, je me propose de les aider et de leur donner quelques tuyaux pour passer sans encombre cette assez grosse agglomération, maintenant que les grosses restructurations de la voirie sur la zone d'Angers-Ouest sont terminées.
    Dans le cas le plus fréquent (dans le sens BM), les Diagonalistes arrivent de Châteaubriant, Candé et Le Louroux-Béconnais par la D963 et repartent en direction de Saumur par la levée de la Loire (D952). C'est ce cas que je me propose d'examiner.

    1) itinéraire adopté par une majorité de Diagonalistes: contournement par Bouchemaine
    La majorité des Diagonalistes font le choix de contourner Angers par Bouchemaine.
    J'ai tracé cette option de parcours sur Openrunner entre Le Louroux-Béconnais et La Daguenière (rond-point à l'entrée). On y accède par l'image suivante

    width=


    Aucun souci de navigation entre Le Louroux-Béconnais et le pont qui franchit l'autoroute A 11 (L'Océane) (km 16,4) (passer toutefois par Bécon-les-Granits centre). Aussitôt après ce pont, au premier rond-point, aller tout droit. 150 m après, au second rond-point, prendre légèrement à droite vers St-Jean-de-Linières. Au rond-point suivant (près du Leclerc), tout droit ; encore tout droit au rond-point suivant ; à la fin de la piste cyclable, à droite ; puis, après 300 m, à gauche jusqu'au double rond-point de la D 723 (ex N23: Angers-Nantes). Là, prendre à gauche et aussitôt à droite (direction Savennières) ; faire 300 mètres, puis à gauche D102 vers Bouchemaine. Bouchemaine, franchir la rivière Maine; à la sortie du pont, prendre la piste cyclable qui borde la D 112; à la sortie de la piste, prendre la petite route parallèle à la D 112 qui traverse ensuite le hameau de Port-Thibault. Après Port-Thibault, au 2nd rond-point (en haut d'une petite côte), à droite (Rue de Bel Air), puis première à gauche (Rue des Moulins). Traverser Ste-Gemmes-sur-Loire. la sortie (rond-point), à droite vers le pont sur l'Authion, puis levée de l'Authion jusqu'aux Ponts-de-Cé. Au stop, traverser (Quai de l'Authion) ; faire 400 mètres, puis à droite sur 150 mètres et enfin à gauche (Levée de Belle Poule) qui conduit directement à La Daguenière.
    Cet itinéraire calme et touristique mesure 38,6 km. De plus, il offre la possibilité de passer assez près de l'hôtel Formule 1 Angers-Ouest Beaucouzé pour ceux qui rechercheraient ce genre d'hébergement, très prisé par les Diagonalistes (voir plus loin le paragraphe 3: comment rejoindre cet hôtel).

    2) itinéraire traversant Angers centre
    Le tracé de cette 2nde option, toujours entre Le Louroux-Béconnais et La Daguenière, s'obtient par l'image suivante

    width=

    Cet itinéraire quitte la D 963 au Louroux-Béconnais (à gauche aussitôt après l'église : Rue de l'Église, puis tout droit) vers St-Clément-de-la-Place (D 101, puis, après 3,2 km, à droite D 103). Traverser St-Clément, puis toujours tout droit (D 56). Passer le carrefour des Cinq Routes (scierie). Au grand rond-point suivant, tout droit ; la route passe en 2 fois 2 voies (à gauche, on peut voir le grand complexe commercial Atoll) ; prendre la voie de gauche pour ne pas se retrouver sur une rocade interdite aux vélos ; passer au-dessus de cette rocade, puis au rond-point suivant, continuer tout droit (Rue Georges Morel). Au croisement de l'Avenue Patton, prendre à gauche cette avenue. Ensuite, c'est toujours tout droit. Traverser la Maine au Pont de la Basse-Chaîne, puis longer le château du Roi-René. Puis toujours tout droit (suivre la direction Saumur ).
    Cet itinéraire mesure 37,9 km. Il a pour seul avantage de montrer le célèbre Château du Roi-René et la belle perspective sur Angers (cathédrale, ponts, bords de Maine). Par contre, même s'il est facile à trouver, il présente l'inconvénient d'être parsemé de nombreux feux et d'être quand même très emprunté, surtout en heures de pointe.

    3) pour ceux qui désirent dormir au Formule 1 d'Angers-Ouest Beaucouzé
    Ceux-là ont intérêt à adopter la solution du 1) (contournement par Bouchemaine) (reprendre son descriptif).
    J'ai tracé l'itinéraire à partir du second rond-point (à droite vers St-Jean-de-Linières) sur cette image

    width=

    Au rond-point du Leclerc, tout droit; au rond-point suivant, encore tout droit jusqu'à la D 723 ; la traverser puis prendre à gauche la piste cyclable qui borde la D 723 (interdite aux vélos). Au bout de 1350 mètres, au premier carrefour, à gauche (on passe alors sous la D723). Au premier rond-point, à droite; puis première rue à droite. On est au Formule 1. Pour repartir du Formule 1 vers Bouchemaine, revenir sur ses pas (c'est-à-dire à gauche, puis au rond-point, à gauche; passer sous la D 723); puis, au carrefour aussitôt après, prendre la petite route la plus en face ; 1400 mètres après ce carrefour, on tombe sur la D102 ; prendre à gauche cette D102 vers Bouchemaine, puis idem itinéraire du 1).
    Le fait d'aller au Formule 1 rallonge de 3,2 km par rapport à l'itinéraire direct du contournement décrit en 1), mais cela se passe exclusivement en campagne.
    NB: près de l'hôtel Formule 1 se trouvent plusieurs autres hôtels sur la Z.I. de Beaucouzé (Fasthotel, Comfort Hotel, B and B) et un restaurant (Buffalo Grill); un peu plus loin (à peine 2 km), près du Décathlon, un Première Classe, un Campanile et un restaurant (L'Hoirie).







Etude réalisée par Gilbert JACCON et enrichie par les contributeurs cités dans le texte


Nous serions heureux de connaître vos retours d'expérience sur cette page ou vos contributions

Pour cela, contactez le responsable du site internet ou directement l'auteur de cette page


fichier go_toppage.png

 

Avertissement

 

Les personnes photographiées sur cette page, acceptent tacitement de figurer sur les pages de ce site internet. L'auteur s'engage à vérifier que les clichés et les annotations ne concernent que les Diagonales de France et la pratique du cyclotourisme à l'exclusion de tout autre commentaire. Cependant, pour préserver les libertés individuelles de chacun, chaque personne bénéficie d'un droit de retrait dont elle peut faire usage, n'importe quand, en suivant ce lien