glider1glider1glider2
glider2glider2glider2
glider3glider3glider1
glider4glider4glider4
logo news logo news logo news logo news

Merci de votre visite en ce Mercredi 23 Aout 2017!

Les réunions de fin d'années 2017 sont annoncées... Rendez-vous dans l'Espace Membre pour le planning...



BREST-STRASBOURG: Latitude 48°20" d'Ouest en Est



Etude d'itinéraire par Gilbert Jaccon



Brest-Strasbourg est une Diagonale presque parfaitement horizontale sur la carte. Et sur le terrain, il suffit de mettre le cap à l'est quand on quitte la pointe de la Bretagne, ou plein ouest quand on laisse la cathédrale de grès rose. A priori, son relief n'inquiète pas le candidat : le Massif armoricain lui paraît bien usé, les collines du Perche bien anodines, l'Ile de France bien plate et ce ne sont pas les cols du Hantz ou de la Chipotte qui peuvent le faire "chipoter". Il se méfie bien davantage du vent d'ouest et c'est sans doute la raison pour laquelle plus de 80% des néophytes viennent prendre le départ à Brest.



Mais la réalité n'est pas tout à fait celle-ci et les anciens de Paris-Brest-Paris, dont les altimètres cumulent largement 10.000m à leur retour à St-Quentin-en-Yvelines, le savent bien. Sans parler de ceux qui ont dû lutter contre le vent à l'aller comme au retour. Non, vraiment, cette Diagonale horizontale n'est pas une fille facile qui se donne au premier venu.



fichier Image15.gif

Pour cette analyse, 67 des 69 feuilles de parcours adressées au Délégué Fédéral en 1999, 2000, 2003 et 2004 ont été utilisées, ainsi que la feuille SB 1997 de Francis POUZET, et mes deux itinéraires personnels (1996 et 1998).



Sur la carte, la zone ombrée couvre l'espace exploré par tous les itinéraires, sachant que 41 partent de Brest et 29 de Strasbourg (soit 41%, dont les ¾ pour leur second cycle !). La distance totale calculée sur les fiches varie de 1023 à 1146 km. La trace directe, longue de 900 km, passe par St-Brieuc, Domfront, Rambouillet et St-Dizier, en suivant pratiquement le parallèle de latitude 48°20" nord.



Le Petit diagonaliste d'avril 1995 (n°26) avait présenté l'analyse des itinéraires de cette Diagonale, faite par Robert Dervaux à partir de 37 feuilles des années 1992 et 1993. Notre étude vient compléter son travail.



Les routes diagonalistes de Brest à STRASBOURG entre 1999 et 2004



fichier Image16.gif

Cette carte montre:





Le chemin le plus utilisé (plus de 30% des diagonalistes) passe par  Carhaix-Plouguer (59 passages sur 70), Loudéac et St-Méen le Grand (34 p.), Fougères (33 p.), Chartres (22 p.), Montereau (34 p.), Anglure (41 p.), Vezelise (36 p.), Raon-l'Etape (44 p.) et Schirmeck (59 p.). Noter que 32 itinéraires sur 44 qui passent à Raon-l'Etape optent pour le rude Donon, plutôt que pour le paisible col du Hantz. Sa longueur est de 1.060 km ± 20 km, selon les options choisies, en particulier entre Fougères et Montereau.



Il s'agit là d'un parcours totalement situé au sud de la trace directe. Il présente l'inconvénient d'emprunter la désagréable N164 de Carhaix à St-Méen le Grand, route fortement déconseillée par nos amis bretons en raison du trafic. Mais nous verrons plus loin que plusieurs solutions existent pour l'éviter. Par contre, il passe largement au sud de la grande banlieue sud-parisienne et utilise la reposante et tranquille vallée de l'Aube (route de rive droite par Anglure) avant de traverser au plus court le plateau lorrain et de franchir les Vosges.



La carte met en évidence ::





Ces deux parcours ont une longueur qui reste dans l'intervalle 1030-1070 km. Comme nous l'avons remarqué dans chacune de nos analyses, ce n'est pas l'option choisie qui augmente sensiblement la distance quand le tracé reste tendu, mais les changements de direction, les contournements de ville, les crochets pour aller cueillir sites BPF ou cols.



Les itinéraires en traits interrompus correspondent aux parcours les plus extérieurs :





On trouvera dans les cartes 2 à 5 des pages suivantes, une représentation à plus grande échelle des différents itinéraires. Nous y avons remarqué :





Analyse détaillée, les options, mes préférences



Image17.gif

  1. De BREST à FOUGERES - Valeur retenue pour la distance = 300 km


    • De Brest à Carhaix-Plouguer - distance = 85 km

      La sortie de Brest en direction de Guipavas ne pose aucun problème de pilotage. Vigilance nécessaire par contre à l'arrivée pour prendre l'arrivée pour prendre l'avenue Jean Jaurès sur la gauche (il est conseillé de se munir d'un plan !).

      La D712 jusqu'à Landerneau, puis la D764 vers Sizun, Roc Trévezel et Carhaix est un véritable boulevard pour Diagonalistes. Les amateurs de tourisme et de tranquillité n'hésitent pas à faire le détour par Huelgoat et sa belle forêt de St-Ambroise, malgré les 4,5 km supplémentaires. Quant aux chasseurs de cols, ils font un petit crochet au Roc Trévézel pour aller cueillir l'Ode Trédudon sur la D36 (+ 2 km).

      Une autre option entre Brest et Sizun : la route de PBP(1), par Plougastel et Daoulas, est surtout intéressante à l'arrivée pour le panorama sur Brest depuis l'ancien pont Albert Louppe (désormais piétonnier) mais la zone du port ? Bof !

      Je déconseille la D233 qui longe l'Elorn et passe par la Forest-Landerneau. On n'y gagne rien, bien au contraire.



    • De Carhaix-Plouguer à Fougères - Valeur retenue pour la distance = 215 km

      Deux options principales sont utilisées :

      • Par Loudéac, St-Méen le Grand, Tinténiac (3/5 des passages à Carhaix), avec les variantes suivantes :

        • La N164 de Carhaix à St-Méen le Grand, ses tronçons à 2x2 voies et ses camions : c'est le chemin le plus simple, le plus court (110 km), donc le plus utilisé (25 passages à Merdrignac). Je le déconseille pourtant très fortement !

        • On peut éviter la N164 en suivant " l'itinéraire PBP ", à savoir : Carhaix - D166, Maël-Carhaix - D790, Corlay - D53, Merléac - D9, D69 Trévé - Loudéac - D778 la Chèze - D14 La Trinité-Porhoët - D793 Ménéac - D305 Illifaut et St-Méen le Grand. Distance de 127,5 km (selon le road-book de PBP). Tranquillité assurée, mais 17,5 km de plus et un pilotage moins facile ! Malgré ces inconvénients, plus de de 10% des diagonalistes (ou équipes) l'empruntent. C'est bien !

        • De St-Méen le Grand à Fougères, via Quédillac, Bécherel, Tinténiac, Sens de Bretagne, route "PBP" tranquille, longue de 88 km

      • Par Corlay, D44 Moncontour, D6 Collinée, D46 Eréac, Quédillac, Bécherel, Tinténiac, Dingé, Sens de Bretagne : parcours tranquille, sans difficulté particulière, mais assez peu utilisé malgré une distance totale de 212 km seulement. Comme Michel SCOLAN (cf. compléments, A point 3), je conseille fortement cet itinéraire.




  2. De BREST à ST-HILAIRE-du-HARCOUËT - valeur retenue pour la distance = 295 km


    • De Brest à Lamballe - distance retenue = 170 km

      Deux options possibles

      • Par Landivisiau, Morlaix, Guingamp et St-Brieuc en suivant la D712 (ancienne N12) qui joue à saute-mouton avec la voie rapide (voir les conseils de Michel SCOLAN et Josiane LESNE dans les compléments). Attention : parcours accidenté, pilotage délicat et pièges dans la traversée des villes de Morlaix ; Guingamp et St-Brieuc - distance = 168 km

      • Par Carhaix, Corlay et Moncontour (voir ci-dessus) - distance = 180 km

    • De Lamballe à St-Hilaire-du-Harcouët - distance retenue = 125 km

      Je conseille l'itinéraire suivant qui n'est cependant pas le plus court : D28 Pleven, Plancoët, Plestin - D366 Châteauneuf d'Ille-et-Vilaine - D7 St-Guinoux - D4 Dol-de-Bretagne - N2176 Pontorson - D30 St-James - St-Hilaire.




  3. De BREST à La GUERCHE de BRETAGNE - valeur retenue pour la distance = 290 km


    Cette option, par Carhaix, Rostrenen, Pontivy, Ploermel, Bain-de-Bretagne prépare une traversée de la Beauce au niveau de Joinville. Parcours tranquille (en dehors du tronçon Carhaix-Rostrenen) et moins vallonné que les trajets nord.








Image18.gif


  1. De FOUGERES à CHARTRES - valeur retenue pour la distance = 230 km


    • De Fougères à Villaines-la-Juhel - Distance = 80 km

      Deux options possibles

      • La plus courte, par la N12, Ernée, Mayenne puis la D113 ; ce parcours de 72 km dont 44 de route nationale est utilisé par 14 diagonalistes (ou équipes), soit les 2/5 de ceux qui passent par Fougères,


      • La plus longue, par l'itinéraire PBP (D33, Gorron, Ambrières-les-Vallées, Lassay-les-Châteaux, Javron, D13) ; parcours de 80 km sur une départementale modérément accidentée, qui voit passer les 3/5 de l'effectif en provenance de Fougères, malgré le surplus kilométrique de 8 km ; c'est un bel indice de la sagesse des diagonalistes !


  2. De VILLAINES-LA-JUHEL à CHARTRES - distance retenue = 150 km


    • Plusieurs options possibles. La plus utilisée, que j'ai retenue pour le calcul de la distance, passe par : D119 D15 Fresnay-sur-Sarthe, D310 Mamers, D955 Bellême, Nogent-le Rotrou, D922 Thiron-Gardais, D302 Bailleau-le-Pin, D921 Chartres ; elle mesure 148 km et comporte un tronçon assez difficile entre Mamers et Bellême (5 chevrons sur la carte). Mais quelle que soit la route choisie, il faut bien, sur cet itinéraire, traverser le Perche. Des variantes possibles (et utilisées !) permettent d'éviter les secteurs de route nationale moyennant un faible allongement kilométrique (par exemple par Rémalard, La Loupe et Courville-sur-Eure).


  3. De ST-HILAIRE-du-HARCOUËT à MAINTENON - Distance = 220 km


    Peu d'alternatives sont possibles. Le parcours, très tendu, suit un azimut plein est. Il passe par : D84 Notre-Dame-du-Touchet, D184 Barenton, D907 Domfront, D908, La Ferté-Macé, Carrouges, Sées, D8 D912 Mortagne-au-Perche, D8 Longny-au-Perche, D8 D20 Senonches, D140 Châteauneuf-en-Thimerais, D26 Maintenon.

    Tronçon assez accidenté dans les secteurs du Parc de Maine/Normandie (entre Domfront et La Ferté-Macé) et, bien évidemment, autour de Mortagne-au-Perche. Il ne comporte pas de routes à fort trafic.

    J'ai repéré un nombre assez important de "croisements d'itinéraires" dans le Perche : de Mamers vers Mortagne ou inversement de Mortagne vers Rémalard et Chartres. Nous rappelons, une nouvelle fois, que l'optimisation de la distance passe nécessairement par une trajectoire aussi tendue que possible. Il est conseillé d'éviter au maximum les changements d'azimut, ce qui est facile à faire dans cette Diagonale, à l'inverse de celles qui traversent le Massif Central ou les Alpes.



  4. De LA GUERCHE DE BRETAGNE à CHÂTEAUDUN - Distance = 235 km


    Plusieurs parcours sont possibles, mais nous ne retiendrons que celui qui est le plus cohérent. Cette option "sud" ayant été choisie pour éviter la N164 entre Carhaix et Rennes et les collines du Perche, il est évident qu'il faut maintenir la cap "plein est" en passant par : D463 D25 Craon, D22 Château-Gontier, D28 D306 Sablé-sur-Sarthe, D309 Malicorne s/Sarthe, D32 Ecommoy, Le Grand-Lucé, D13 St-Calais, N157 D921 Montdoubleau, D106 Cloyes-s/Loir et Châteaudun (on pourra éviter les 7 km de N10 - et ses 200 camions !, en passant St-Hilaire-s-Yerre). Itinéraire tranquille, moins accidenté que celui du centre ou du nord et riche en petites villes pour se ravitailler et souvent chargées d'Histoire.




Image19.gif
  1. De CHARTRES à CHAVANGES - valeur retenue pour la distance = 260 km


    Plusieurs possibilités équivalentes en distance (± 10 km), mais pas en facilité de pilotage dans le sud de Paris.


    L'itinéraire le plus utilisé, l'un des plus courts (256 km selon la carte Michelin) - et sans doute le moins compliqué pour se repérer - passe par D24 Etampes, D837, Milly-la-Forêt, D409 Fontainebleau, D210 D39 Montereau-Fault-Yonne, D18 D1 Hermé, D18 D40 D51 Anglure, D51 D56 Ramerupt et Chavanges. Parcours assez animé par le trafic routier de Chartres à Montereau (sauf au petit jour !), très tranquille ensuite. Les vallées de la Seine puis de l'Aube sont un véritable paradis, après l'agitation francilienne.


    J'ai personnellement, en 1998 lors de Strasbourg-Brest en duo avec Georges Mahé, suivi le parcours Anglure, Montereau, Moret s/Loing, D104 Montigny s/Loing, Villers s/Grez, La Chapelle-la Reine, N152 Malesherbes, D24 Angerville, D939 Ouarville, D17 D131 Allones, Theuville, pour rejoindre Dammarie puis Courville-sur-Eure afin de contourner Chartres par le sud et de prendre l'itinéraire nord par Rémalard, Mortagne-au-Perche et Sées. La distance Thivars (sud de Chartres) - Chavanges par cet itinéraire est de 255 km. Parcours équivalent donc en distance, plus tranquille mais plus exigeant en termes de pilotage. Il existe une bonne demi-douzaine d'autres options. Il suffit de lire la carte et de bien préparer son road book.


  2. Au départ de MAINTENON - valeur retenue pour la distance = 260 km


    La majeure partie des itinéraires de l'option "nord" rejoignent les parcours précédents :

    • Soit au niveau d'Etampes, via Dourdan

    • Soit au niveau d'Hermé, via Arpajon et Melun, La Châtelet-en-Brie et Donnemarie-Dontilly

    • Soit au niveau d'Anglure, via Melun, Nangis, Provins et Villenauxe-la-Grande.


    Ces itinéraires sont très proches, s'entrecoupent parfois et contiennent tous quelques pièges, inévitables quand on se frotte de trop près aux tentacules de la pieuvre parisienne. À chacun son choix et ses émotions. Une Diagonale est, heureusement, encore une Aventure !


    Coïncidence ? Les six fiches de parcours à notre disposition passant à la fois par Maintenon et Chavanges donnent une distance moyenne de 259,7 km pour une fourchette de 253 à 264 km !


  3. De CHÂTEAUDUN (ou Bonneval) à VANDEUVRE-sur-BARSE - valeur retenue pour la distance = 265 km


    Une bonne partie des partisans de l'itinéraire "au sud du Mans" profitent des infinies platitudes de la Beauce pour rejoindre Montereau et les vallées de la Seine et de l'Aube. Ils le font par Janville D927 Pithiviers D26 Puiseaux D98 Nemours et D403 Montereau-Fault-Yonne. Comportement logique puisque leur choix était de contourner les reliefs du Perche : il est donc normal qu'ils préfèrent les vallées de la Seine et de l'Aube aux modelés de l'Yonne et de la Champagne crayeuse. Ce changement de cap coûte une trentaine de kilomètres, comme cela a déjà été indiqué plus haut.


    Il subsiste néanmoins quelques partisans d'une trajectoire sud (3 sur 13 passages à Pithiviers), d'ailleurs rejoints au niveau de Sens par cinq collègues en provenance de Nemours. Leur objectif est Sens et Troyes. Même si la distance reste toujours très proche de 260 km, cette option, certes originale, ne présente pas vraiment d'intérêt (en dehors de sites BPF, probables causes de ce choix).




fichier Image20.gif
  1. De CHAVANGES ou BRIENNE à STRASBOURG - valeur retenue pour la distance = 285 km

    Pour la traversée du plateau lorrain et du massif vosgien, un parcours est utilisé par une large moitié des diagonalistes. En provenance de Chavanges (pour 38 itinéraires) et de Brienne-le-Château (pour 7 itinéraires), l'active petite ville de Montier-en-Der compte 38 passages soit 55% de l'échantillon analysé.



    Deux options principales pour rejoindre Strasbourg :

    • La plus fréquentée (2/3 des passages à Montier-en-Der) passe par D4 Wassy, D9 Chevillon, D132 Montiers-s-Saulx Bure, Mandres-en-Barrois, Horville-en-Ornois, D32 Gondrecourt-le-Château, D966 D32 Maxey-s-Vaise, D964 D32 Pagny-la-Blanche-Côte, Vannes-le-Châtel, D4 Colombey-les-Belles, Crépey, D904 Vézelise, D9 Haroué, Bayon, D22 St-Pierremont, Baccarat, N59 Raon-l'Etape, D392 col du Donon, Schirmeck, Mutzig, Lingolsheim, piste cyclable. Sa longueur est de 285 km.


      J'ai utilisé personnellement en 1996 et beaucoup apprécié cet itinéraire confortable (recommandé par Jean-Marie MAILLARD - voir compléments B) sur des routes à faible trafic (sauf le court tronçon de Baccarat à Raon-l'Etape) et de profil idéal pour ceux qui n'aiment ni le plat, ni les fortes pentes (exception faite du Donon, mais dans ce cas ils peuvent passer par le Hantz).


      Dans un message électronique daté du 1er Février 2006, Jean-Louis Treffandier conseille d'effectuer l'itinéraire entre Baccarat et Raon-l'Étape sur la rive opposée de celle de la RN par rapport à la Meurthe (passage par Thiaville)


      Variantes utilisées: Vaucouleurs entre Mandres-en-Barrois et Colombey-les-Belles (sans doute pour éviter le passage un peu difficile de Pagny-la-Blanche-Côte, mais au prix de 5 km supplémentaires) - Senones et col du Hantz entre Raon-l'Etape et Moutiers (2 km supplémentaires pour éviter les doubles chevrons du Donon).


    • L'autre option (1/3 des passages à Montier-en-Der) passe par D4 Wassy, D4 D60 Joinville, D427 Liffol-le-Grand, N74 Neufchâteau, D166 Châtenois, Mirecourt, D10 Nomexy, D6 Mériville, D32 Rambervillers, D159bis col de la Chipotte, Clairefontaine, D424 Senones, col du Hantz, N420 Schirmeck et même final que ci-dessus.


      Cet itinéraire, long de 290 km, parcourt des routes plus importantes que le précédent, avec un trafic de camions important dans la journée entre Neufchâteau et Mirecourt et un tronçon particulièrement "casse-pattes" entre Nomexy et Rambervillers.


      J'avais choisi ce parcours en 1998 dans le sens Strasbourg-Brest en duo avec Georges Mahé, en y introduisant plusieurs variantes avec le double objectif de réduire la distance (- 5 km) et d'éviter un nombre maximal de "chevrons Michelin" (voir compléments B dernier paragraphe). Une telle optimisation exige d'une part un travail d'analyse sur les cartes IGN 1/100.000 pour y lire le relief et, d'autre part, une certaine assurance dans le pilotage sur le terrain. Réduire la distance et les bosses, certes, mais aussi éviter le piège des raccourcis trop pentus et les erreurs de parcours !



  2. Autres itinéraires


    • Au sud, 6 des 7 passages à Bar-sur-Aube rejoigne l'itinéraire précédent à Neufchâteau (distance depuis Vandeuvre s/Barse = 300 km). Le 7ème vers Vittel, Epinal, St-Dié, le col de Ste-Marie et Sélestat est original mais anecdotique.


    • Au nord, les 5 itinéraires arrivant de Châlons-en-Champagne et Chaumont-sur-Aire, ainsi que les 2 qui viennent de Bar-le-Duc se rejoignent à St-Mihiel pour rejoindre Strasbourg par Pont-à Mousson, D913 D955 Château-Salins, D955 N4 Sarrebourg, Saverne, D41 Strasbourg. La distance de Châlons-en-Champagne à Strasbourg est de 300 km.


      La variante par Dabo et le col de Valsberg "coûte" une dizaine de kilomètres à son auteur, sans doute chasseur de cols !




Distances


La moyenne kilométrique brute des 70 feuilles étudiées est égale à 1.065 km, valeur un peu supérieure à la distance de référence de 1.050 km, utilisée pour le calcul du délai. Cette différence est :


Nous avons noté que la médiane (valeur centrale après classement) de l'échantillon de 70 distances est de 1058 km et que 30 valeurs se trouvent dans l'intervalle 1040-1060 km.


Dans la partie descriptive de l'analyse, nous avons retenu pour chaque tronçon des "distances de référence", valeurs basées sur la moyenne des distances données dans les fiches. Cette distance ne correspond pas exactement à celle que chacun pourra calculer sur la carte, mais nous paraît plus proche de celle qui sera effectivement affichée sur le compteur kilométrique (s'il est bien étalonné) au terme de ses étapes.


La distance de Brest à Strasbourg ainsi calculée s'élève :



Ces trois itinéraires " hors camions " ne sont pas les plus courts. Certains insouciants - ou insensibles aux fous du volant - pourront facilement réduire cette distance à moins de 1040 km, mais je ne leur dirai pas comment




Relief et dénivelée


Attention, montagnes usées, plateaux et vallées ne signifient pas "absence de relief" ! Que l'on ne s'>y trompe pas : Brest-Strasbourg est une Diagonale relevée. Les deux mesures disponibles en apportent la preuve.


Ces mesures de la dénivelée effectuées sur le terrain concernent :





Période


Sur les 68 fiches datées, aucun départ na lieu en avril, 15 départs ont lieu en mai (13 dans la 2ème quinzaine), 28 en Juin(12 dans la 2ème quinzaine), 19 en juillet (9 dans la 2ème quinzaine), 8 en août (2 dans la 2ème quinzaine) et aucun en septembre. Un départ sur deux se situe entre le 20 mai et le 28 juin.




Délais et nombres d'étapes


Le délai est de 88 heures, soit 3 fois 24h + 16 h. En pratique 4 journées complètes donc logiquement 4 étapes de 270 km pour une distance totale de 1.080 km.


C'est le choix de 67 diagonalistes (ou équipes) sur 69, une feuille ne contenant aucune indication.


Le découpage en 4 étapes fait donc la quasi-unanimité, avec un départ généralement tôt le matin : 5 départs ont lieu à 3h00, 17 départs à 4h00, 23 départs à 5h00.


Dans la très grande majorité des fiches, les trois premières étapes sont longues (entre 280 et 310 km) et la dernière est raccourcie (200 à 250 km). Attitude parfaitement cohérente, liée à la volonté de conserver une bonne marge de sécurité sur le délai, qui varie de 1h00 à 5h00 pour 80% des fiches (délai théorique au départ, bien sûr).


Comme toujours, certains font preuve d'originalité dans ce découpage pourtant presque imposé par le délai.





Pour conclure



Si je compare cette Diagonale avec d'autres, en termes d'itinéraires bien évidemment, ma première impression est une remarquable cohérence dans le choix des trajectoires, nonobstant quelques variantes consécutives à variantes localisées (BPF, cols ou autre cause indéterminée) qui constituent ce que les statisticiens appellent des bruits parasitant leur échantillon.


Le choix Paris ou " nord de Paris " ne présente aucun avantage pour ceux qui n'ont pas de raison particulière (famille ? BPF ?) de traverser la grande pieuvre parisienne. Le parcours est aussi long et son relief est plus marqué comme le démontre la mesure effectuée sur le terrain par Francis Pouzet.


Les itinéraires " grand sud " par la Sologne ne s'expliquent pas très bien : la peur d'affronter les reliefs manceaux ou du Perche ne justifie pas un surplus kilométrique aussi important (30 à 40 km), nonobstant quelques surprises dans la traversée des départements de l'Yonne et de l'Aube. Mais certains sont prêts à tout pour aller cueillir un BPF !


Pour le reste, tout est bon quand la trajectoire reste aussi rectiligne que possible, comme le parallèle de latitude 48°20". Et tout est encore meilleur pour ceux qui préfèrent la compagnie des vaches à celles des camions, quitte à faire un peu plus d'heures de selle. Elles sont si sympathiques nos vaches ! Et assurément moins dangereuses que les " gros culs " ! Non ?






COMPLEMENTS (extraits des Etudes "Routes interdites et Chemins conseillés")







(1) : Paris-Brest-Paris, bien sûr...







Etude réalisée par Gilbert JACCON


Nous serions heureux de connaître vos retours d'expérience sur cette page ou vos contributions

Pour cela, contactez le responsable du site internet ou directement l'auteur de cette page


fichier go_toppage.png

 

Avertissement

 

Les personnes photographiées sur cette page, acceptent tacitement de figurer sur les pages de ce site internet. L'auteur s'engage à vérifier que les clichés et les annotations ne concernent que les Diagonales de France et la pratique du cyclotourisme à l'exclusion de tout autre commentaire. Cependant, pour préserver les libertés individuelles de chacun, chaque personne bénéficie d'un droit de retrait dont elle peut faire usage, n'importe quand, en suivant ce lien