glider1glider1glider2
glider2glider2glider2
glider3glider3glider1
glider4glider4glider4
logo news logo news logo news logo news

Merci de votre visite en ce Vendredi 15 Décembre 2017!

Nous avons la douleur de vous annoncer le décès de Joël Jam. Joël est membre de notre Amicale et a fait, comme vous, bon nombre de Diagonales. Nous présentons notre soutien et nos pensées à Marie, son épouse.
(Voir l'article ci-contre paru dans le Télégramme de Brest le 24/08/2017)


Les réunions de fin d'années 2017 sont annoncées... Rendez-vous dans l'Espace Membre pour le planning...



STRASBOURG-PERPIGNAN: Tous Vents!



Etude d'itinéraire par Gilbert Jaccon



Strasbourg-Perpignan, c'est la petite dernière de la liste du règlement officiel : 940 km et 78 heures, ex aequo avec Hendaye-Menton, sa soeur jumelle. Et c'est souvent par l'une d'elles que le néophyte commence le cycle. Parce que moins de 1000 km, ça paraît plus facile...

Et pourtant, les deux "pitchounes" sont redoutables. Elles parcourent des régions où le vent, qu'il soit mistral ou tramontane, marin ou vent d'autan, règne en maître absolu.

fichier SP-vue-generale_transparent.gif

Pour effectuer cette étude d'itinéraire, nous avons utilisé les 41 feuilles de parcours de 1998 et 1999.

Sur la carte, la zone ombrée couvre le territoire parcouru par les 68 Diagonalistes qui ont tenté l'aventure, sachant que 10 départs seulement sur 41 ont eu lieu à Perpignan. Les deux traces en traits discontinus (l'une par la Suisse entre Bâle et Seyssel, l'autre par la vallée de la Loire et les Cévennes) sont totalement atypiques et ont été volontairement exclues du faisceau ombré, afin de ne pas lui donner une ampleur qu'il ne possède pas.

La distance totale calculée sur les fiches varie de 915 à 1033 km, avec 80% des valeurs dans l'intervalle 920 - 970 km. La distance moyenne qui leur correspond est de 947,5 km. La trace aérienne directe, longue de 750 km, passe par Belfort, Oyonnax, St-Rambert-d'Albon au sud de Vienne, Aubenas et St-Hippolyte-du-Fort à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Nîmes.



Analyse des itinéraires

Nous avons opté pour une présentation nord-sud, c'est-à-dire de Strasbourg vers Perpignan, parce que c'est le sens de progression des ¾ des parcours étudiés et parce que c'est ainsi que l'on est habitué à lire les cartes.

L'analyse des 41 parcours est parfaitement résumée dans les deux cartes des pages suivantes.



fichier SP-strasbourg-lyon_transparent.gif

SP-lyon-narbonne_transparent.gif

La route drômoise est moins difficile, en traversant les vallées de la Galaure et de l'Herbasse, mais moins abritée : Beaurepaire, Hauterives (avec photo au passage du Palais Idéal du facteur Cheval), Romans et Crest. On peut la poursuivre jusqu'à Bollène, par La Bégude-de-Mazenc, Grignan et Suze-la-Rousse mais le relief y est plus marqué.

La traversée de Nîmes, bien que sans problème pour l'orientation (" tout droit " par la N86), est facilement évitée en prenant la D135 à Marguerittes. On peut ainsi rejoindre Aymargues, puis Lunel et préparer un contournement de Montpellier - ville difficile à traverser à moins d'avoir Guy CONSTANS pour pilote - par Lattes et la N112 vers Sète.

Ceux qui arrivent à Montpellier par le nord, en provenance de Sommières, via St-Drézéry et Teyran, ou de Quissac, via St-Mathieu-de-Tréviers et Prades-le-Lez, évitent la traversée plein centre en passant par La Paillade et Juvignac pour prendre la direction de Pézenas par Cournonterral et Montagnac. En tous cas il est évident que l'agglomération montpelliéraine fait peur ! A tel point qu'un parcours parvenu à Sommières de manière très classique, s'engage résolument plein ouest, pour rejoindre St-Martin-de-Londres par le Pic-St-Loup. Parcours touristique certes mais pas exactement dans la bonne direction !

De Narbonne à Perpignan (secteur non cartographié), la grande majorité des parcours empruntent la N9 puis la D88 à Rivesaltes pour éviter le fameux tronçon à 4 voies interdit aux vélos. (voir Le Petit diagonaliste n°40 - page 35)

Une demi-douzaine de parcours prennent la route des Corbières, soit par Durban et Tuchan, soit à partir de Sigean, par la minuscule route des cols de Souil et de Feuilla (itinéraire pour chasseurs de cols !).

Plus classique mais un peu plus longue, la route par Port-Leucate, Port-Barcarès et Bompas est choisie par une autre demi-douzaine de parcours.

Signalons enfin, que trois parcours utilisent, à la sortie sud de Narbonne, la petite D105 qui longe l'étang de Bagès. Parce qu'elle est touristique ou pour éviter le trafic de la N9 ?





Distances


De Strasbourg à Perpignan, le parcours le plus utilisé passe par Belfort (km. 148), Besançon (km. 240), Lons-le-Saunier (km. 326), Bourg-en-Bresse (km. 390), Vienne (par les 4 Routes - km. 490), Tournon (par St-Rambert d'Albon - km. 554), Bagnols-sur-Cèze (km. 670), Nimes (km. 720), Montpellier (km. 770), Béziers (par Pézenas - 848) et Perpignan (km. 938).

La distance totale de 940 km, valeur de référence retenue pour le calcul du délai (78 heures), concorde donc bien avec cette lecture de la carte Michelin.




Relief et dénivelée


Nous ne possédons aucun relevé effectué sur le terrain avec une montre-altimètre. Mais il est certain que le parcours par la vallée du Doubs, le piémont jurassien, la vallée du Rhône, Remoulins et la côte languedocienne, ne doit pas excéder 3500 m. Ce qui est assez peu sur une telle distance. Bien évidemment, toute incursion en région montagneuse augmente notablement, voire double, cette valeur.




Délais et nombres d'étapes


Le délai est de 78 heures, soit 3 fois 24 heures plus 6 heures.

Le découpage normal paraît évident pour celui qui opte pour des arrêts nocturnes avec un repos de 5 à 6 heures dans un vrai lit.

D'une manière générale, ces équipes s'accordent un délai de sécurité de 2 à 3 heures. Les haltes à l'hôtel leur permettent de bien gérer l'horaire programmé en avançant ou en retardant l'heure de départ selon que le vent "pousse" ou "freine"...




Pour conclure



Même si une Diagonale commence devant une feuille blanche et des cartes Michelin, même si pour satisfaire les puristes qui n'aiment pas nos études d'itinéraires sous prétexte qu'elles facilitent trop l'indispensable travail de préparation, je ne saurais conclure cette étude sans donner un conseil à ceux qui vont se lancer sur cette Diagonale "à tous vents". Ce conseil est d'oublier le parcours "le plus utilisé", qui emprunte beaucoup trop de routes nationales et qui traverse beaucoup trop de grandes agglomérations urbaines, pour choisir une trajectoire plus montagneuse certes, un peu plus longue assurément, mais ô combien plus cyclotouristique !

Il m'arrive d'imaginer le parcours de la Perpignan-Strasbourg de mon second cycle : j'y vois un départ classique jusqu'à Pézenas puis le contournement par l'ouest de Montpellier, peut-être Quissac, en tous cas Uzès et Bagnols-sur-Cèze, Montélimar, Crest, Pont d'Ain. Puis la vallée de l'Ain pour rejoindre Champagnole, Morteau et la plaine d'Alsace. Le tout pour 960 km et 5.000 m de dénivelée ! Peut-être un peu plus quand j'aurai fait les choix définitifs. Mais qu'importe... J'aurai au moins respiré du bon air !






COMPLEMENTS (extraits des Etudes "Routes interdites et Chemins conseillés")




Etude réalisée par Gilbert JACCON


Nous serions heureux de connaître vos retours d'expérience sur cette page ou vos contributions

Pour cela, contactez le responsable du site internet ou directement l'auteur de cette page


fichier go_toppage.png

 

Avertissement

 

Les personnes photographiées sur cette page, acceptent tacitement de figurer sur les pages de ce site internet. L'auteur s'engage à vérifier que les clichés et les annotations ne concernent que les Diagonales de France et la pratique du cyclotourisme à l'exclusion de tout autre commentaire. Cependant, pour préserver les libertés individuelles de chacun, chaque personne bénéficie d'un droit de retrait dont elle peut faire usage, n'importe quand, en suivant ce lien